Contes, récits et sornettes

de Michèle Puel Benoit dite "Granette"

Chronique d'un rift annoncé


suite 2

On l'avait envoyé en mission dans les mers lointaines sous prétexte d'études approfondies (sans jeu de mot) de la dorsale océanique. Il avait eu la chance d'écoper des quarts de la matinée ce qui faisait que lorsqu'il était lassé de repaître ses yeux de la vision idyllique de plages de sable fin bordées de cocotiers, il pouvait jeter un coup d'œil sur l'écran de son ordinateur afin de voir si le sonar qui pulsait de façon régulière n'aurait pas par hasard rencontré le rift tant attendu. La sonde pulsait son battement monotone, l'écran traduisant en courbes ses échos. Le chercheur somnolait. Quand soudain il y eut comme un crash, suivi de sifflements et l'écran de l'ordinateur s'éteignit. Tiré de ses songes (il faut parfois travailler) l'homme de sciences tapota nonchalamment le clavier (ah ces machines !) ce qui eut pour résultat de faire apparaître au lieu des courbes attendues un curieux message écrit en lettres fluos
« - Mmmm ? Plait-il ? suivi d'un grand blanc. Puis : attention vous m'chatouillez ! ... Mais vous m'pincez maintenant maladroit  ! Nouveau ? S'cepas ? pas l'habitude et ça s'sent..... Ca suffit maintenant  !.. ça y est ! Vous avez gagné : vous avez fini par me réveiller tout à fait  ! C'est pas un'vie j'vous jure ! On a beau s'planquer du mieux qu'on peut dans le fin fond des océans y a toujours un foutu océanographe pour nous dénicher  ! Bon bon vous énervez pas on vient  ! ......Ah c'est toi l'nouveau ? m'est avis que t'es un peu pâlot, t'as pas du barouder longtemps sur les mers toi ! Alors ? Quel est le boulot que vous m'avez dégoté c'te fois ? »
Notre jeune chercheur n'en croyait pas ses yeux ! Quelqu'un sûrement lui faisait une farce : ces scientifiques quand ils s'y mettent ! C'était encore un coup de Yann ! L''écran clignota à nouveau et le message s'inscrivit en lettres beaucoup plus grosses : « - Alors ça vient oui ? pas qu'ça à faire moi ! C'est quoi q'tu veux ? un r'levé topo ? un gratouillis d'la dorsale ?.......une belle sirène ? Y a qu'à d'mander et Victor exécute...... » Victor ? Victor ? répondit sur l'ordinateur le chercheur surpris, je ne savais pas que le sous marin robotisé d'Ifremer était du voyage, ni qu'il avait un manipulateur farceur ! Alors c'est ça le bizutage sur les navires océanographiques ? Je tiens à vous faire remarquer que c'est déjà ma DEUXIEME campagne -----Non mais de quoi qu'tu causes là ? Qui tu dis que j'suis ? Un sous marin roboti-chose ! Sous marin j'veux bien, j'suis toujours dans la flotte mais roboti truc, sav'pas quoi inventer !

 

Et tout ça pour ratiboiser les subventions ! Ah parc'que tu crois que c'est leur s'pèce de machine qui fait l'boulot ? Dis écout'un peu voir ici : Y'a combien d'jours que qu'tes en mer ? un' semaine p'têtre bien ? Et t'en a beaucoup remonté des cailloux ? Et pourquoi qu't'en apas r'monté  Parc'qu'on est passé aux trent'cinq heures et qu'ils ont pas voulu engager du personnel ces picsous, alors maint'nant j'ai pas les mêm'horaires. Et pendant mon temps libre je BOSSE pas !...... Bon ça va ! Tu dis qu t'es ici que pour trois s'maines et que t'as besoin d'cailloux. C'est bien parc'que c'est toi et qu'tu m'e parais sympa ! Bon c'est quoi qui t'faut à toi du gabro ? des ofiolithes ? Ben ! Où elle est passée c'tte foutue drague ? Non mais ça va pas ? Elle est en train de m'brouter tout l'récif d'corail ! Attends que j'tattrappe ! Là ça yest j'te tiens, viens creuser par ici ma belle ! Là brav'fille va! Ya pas à dire ces p'tit' bêtes faut savoir leur parler. Bon pendant qu'elle broute si tu m'parlais un peu de toi qu'on fass' connaissance! » Au point où il en était le jeune chercheur se dit qu'il n'avait qu'à jouer le jeu : si supercherie il y avait, cela se découvrirait bien un jour, et de toutes façons cela ne manquait pas d'intérêt ; il déclina donc son curriculum vitae avec l'humour qui le caractérisait, puis, pour ne paraître ni naïf ni vexant il essaya de manière indirecte de savoir qui se cachait derrière l'appellation de Victor : - Il y a longtemps que vous travailler avec l'Atalante ? Vous êtes originaire des îles peut être ? Vous avez servi dans la marine ? Vous plongez en apnée ? - Dis quand t'auras fini d'tourner autour du pot, tu m'f'ras signe! Tu voudrais bien savoir qui j'suis Eh bien voilà : r’marque que j’sais pas pourquoi j’te l’dis à toi, ce qu’j’ai jamais voulu dir’à person’ ; p’têt’ bien c’est parc’que tu m’parais sympa, p’têt’ aussi parc’que j’en ai mar’ de voir les humains profiter sans vergogne d’mes trouvaill’. Aussi…. Et Victor révéla au chercheur médusé son incroyable identité : Du temps que les terres immergées étaient soudées en deux grands blocs, et que la vie animale n’existait pas encore sur terre, un curieux hasard avait créé au plus profond des océans à proximité des chaudes dorsales océaniques une rencontre fortuite de cellules qui avaient fusionné pour donner naissance au premier embryon de vie animale aquatique. Puis de longues ères s’étaient écoulées avant que les cellules ne croissent se multiplient et s’adaptent au milieu pour que l’océan accouche de ce que les scientifiques plus tard appelleraient le tout premier poisson : le Cœlacanthe.

remonter en haut de page  
© Michèle Puel Benoît,

Contact || Michèle Puel Benoit : St Maurice Navacelles 34
granette-at-contes-recits-sornettes.com - || http://www.contes-recits-sornettes.com | © 2000-2012 Beweb-Granette || mentions légales ||